Mes Lectures

Un parfum de rose et d’oubli

De Martha Hall Kelly traduit par Géraldine d’Amico et Laurence Videloup aux Editions Pocket et Charleston

DSC_1251

J’avais vraiment eu un coup de cœur pour le premier roman de l’autrice et j’avais vraiment hâte de découvrir ce livre, qui est finalement une trilogie qui remonte dans le temps! J’ai eu la chance de le gagner grâce à un concours organisé par Virginie de la page @lire_vivre_et_aimer. 

L’Histoire : 

Eliza Ferriday riche Américaine est très proche de la famille de Sofya et Luba proche du Tsar alors que la première guerre mondiale éclate la Russie est elle en pleine révolution! 

Mon avis : 

Avec ce roman, l’autrice, nous fait rencontrer la mère de Caroline Ferriday, Eliza, un des personnages principaux de son premier roman. Comme sa fille, Eliza est une femme engagée et philanthrope, très proche de son amie russe Sofya, elle va avoir à cœur d’aider les femmes russes immigrées aux Etats-Unis suite à la montée du bolchevisme. C’est à partir de là que le roman prend sa source, car les femmes Ferriday ont bel et bien existé et elles ont amplement inspiré Martha Hall Kelly et j’avoue que leur destin est passionnant même si dans ce roman j’ai été plus touchée par l’histoire de Sofya.

Voici un beau pavé qui nous embarque à travers le destin de plusieurs femmes dans les méandres de l’histoire mondiale mais surtout russe, nous voyageons dans le temps et l’espace entre la Russie, la France et les Etats-Unis. Sofya m’a totalement charmée et son histoire subjuguée même si cette partie est romancée elle reste inspiré de faits réels et j’ai trouvé très intéressants de redécouvrir l’histoire de la montée du bolchevisme et cette révolution sanglante. Varinka quant à elle m’a fortement agacée et sa mère voix de la raison m’a beaucoup plus touchée, certes elles ont beaucoup souffert mais je n’ai pas adhéré à  la manière dont elle a eu de se servir des évènements. Cependant la révélation finale la concernant m’a vraiment surprise. 

La plume de Martha Hall Kelly est vraiment belle, ses personnages justes et intenses. J’ai cependant trouvé le démarrage un peu long, le souffle romanesque n’apparaissant qu’après, il m’a donc fallu un peu de temps pour m’imprégner de l’histoire mais ensuite j’ai totalement été happée, les rebondissements sont nombreux, les personnages gagnent en profondeur et finalement les pages se tournent sans s’en rendre compte et j’aurai aimé rester encore un peu avec elles… Même si les femmes sont au cœur de cette histoire, les personnages masculins m’ont beaucoup plu aussi et les deux histoires d’amour très profondes m’ont marquée! 

Me voilà une seconde fois séduite par un livre de Martha Hall Kelly, elle a le don de nous transporter dans le temps pour nous offrir de très beaux romans historiques foisonnant de détails et de personnages féminins intenses. Je comprends son coup de cœur pour les femmes Ferriday et j’ai hâte de découvrir l’histoire de leur aïeule! Et petit plus pour ses titres et couvertures que je trouvent à chaque fois magnifiques! 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s