Uncategorized

Cave 72

De Fann Attiki aux Editions J.-C. Lattès

La couverture de ce roman m’a intriguée, le résumé séduite, je remercie donc la maison d’édition d’avoir accepté ma demande de lecture sur Netgalley. 

L’histoire :

« Trois jeunes amis, Verdass, Ferdinand et Didi, se retrouvent chaque jour à la Cave 72, un bar, refuge idéal où ils oublient leur quotidien où tout semble gouverné par l’absurde : les tracasseries administratives, les décisions politiques, les lois, les raisons des guerres, l’amour et les divorces, la passivité apparente des hommes face à la dictature… Ils discutent, boivent, récitent des poèmes et rentrent chez eux sans avoir fait de mal à quiconque. Ils sont innocents de tout et sont donc les victimes idéales… »

Mon avis :

Le bar tenu par Mama Nationale est le lieu idéal pour Verdass, Ferdinand et Didi pour ce retrouver. Trois jeunes ayant fait des études et ne travaillant pas encore refont chaque jour le monde, discutent et profitent de la vie en toute innocence. Un jour Black Mic-Mac autre client du bar et frère d’un homme haut placé est retrouvé mort de manière douteuse, est-ce vraiment lui qui devait se trouver là? Même si le pays est tenu d’une main de fer, face aux injustices le peuple peut s’enflammer et se révolter à tout moment. 

En  parallèle, nous entrons dans les arcanes du pouvoir de la République Démocratique du Congo, où le Guide providentiel espère bien le rester. Vengeance, coups bas et complots sont au cœur de ce roman et petit-à-petit l’auteur met en place les rouages de cette histoire à la fin diabolique. Face au plus haute sphère de la vie politique, Verdass, Ferdinand, Didi et leurs amis n’ont que peu de moyens pour découvrir la vérité. Pourtant le ton de cette lecture reste joyeuse, presque légère grâce à nos héros qui tout en étant lucide face à leur pays prennent les choses comme elles viennent. 

L’histoire se met en place doucement, nous découvrons d’abord les trois comparses haut en couleur ainsi que la célèbre Mama Nationale et surtout l’auteur plante un décor, une ambiance, un pays. Un premier roman réussi qui mêlent polar, fable satirique sur un ton léger.  L’auteur nous amène petit-à-petit face à l’absurdité de ce drame révoltant tout cela avec une plume originale et dépaysante. 

Un roman qui m’a séduite et totalement embarquée. J’ai aimé rencontrer ces trois amis mais je ne vous cacherai pas avoir été révoltée par leur histoire d’autant quand on comprend à la fin à cause de qui et pourquoi ils en arrivent là! Un auteur à découvrir et à suivre! 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s