Mes Lectures

Les corbeaux chantent aussi

D’Ancelin Piéri aux Editions Librinova

COVER_THUMB-13082

J’aime beaucoup les romans historiques, je n’ai donc pas hésité à accepter cette proposition de service presse! 

L’histoire : 

« Après la mort de la mère en 1923, Auguste, solide montagnard quinquagénaire, voit sa vie basculer le jour où Rose, encore toute jeune fille, vient travailler à la maison familiale. Le cœur et le corps, parfois, ne parlent pas à l’unisson et de cette discorde naîtra une tragédie, celle de la venue d’Alexandre… »

Mon avis : 

Auguste ainé de 4 enfants vit encore à la ferme familiale lors du décès de la mère, il va alors faire appel à une jeune fille pour l’aider le père et lui. Leur relation va évoluer et naîtra Alexandre mais les sœurs d’Auguste porté par la voix de Léonce leur frère vont rejeter cet enfant illégitime et le couple. Il est compliqué de vous en dire plus car cela vous révèlerai l’intrigue d’autant que la construction est surprenante, les époques s’alternent avec parfois des retours en arrière. Alexandre est le fil rouge de ce roman, nous le suivons dans les grandes étapes de sa vie mais en parallèle nous suivons aussi ses proches, parents, oncles (Léonce et Firmin le frère de Rose) et tantes (Iphigénie, Victorine et Eglantine) ainsi que sa cousine Odette et son cousin Nestor. 

L’auteur à travers cette famille aborde toute une période, il nous immerge dans son récit grâce à une plume précise et fluide. Il aborde de nombreux sujets mais la période de la seconde guerre mondiale est celle qui est le plus exploitée à travers différents points de vue. Nous voyons chaque personnage de cette famille évoluer, j’ai vraiment apprécier Alexandre seul Nestor restera détestable jusqu’à la fin. Ce roman est riche parfois touchant cependant je me suis un peu perdue dans ma lecture. Les nombreux intermèdes avec des articles de journaux ou d’extraits d’émissions parfois en plein milieu d’une scène, certains apportent certes des informations intéressantes sur la période mais leur omniprésence coupe la lecture et la rend compliquée, j’ai trouvé que ces extraits s’intégraient mal dans la narration, ils démontrent certes un travail de recherche important mais j’aurai aimé que ces faits soient plus intégrés à l’intrigue. Les retours en arrière m’ont aussi perturbée le plus important étant celui au début de la deuxième partie, à la fin de la première nous sommes à la fin de la guerre puis nous retournons en 1934 lors d’un mariage où nous ne connaissons aucun personnage, nous suivons ensuite le couple pendant à peine cinquante pages puis nous retrouvons une nouvelle fois Alexandre et le lien ne se fera que plus tard, j’ai trouvé cela perturbant! Ce n’est d’ailleurs pas le seul saut dans le temps. 

 Voici une histoire qui avait tout pour me plaire, un roman historique se passant en partie lors de la seconde guerre mondiale! Malheureusement le coup de cœur n’a pas eu lieu et je reste vraiment dubitative suite à cette lecture. Je m’attendais à autre chose et je pense que la construction y est pour beaucoup. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s