Mes Lectures

Cheveux aux vents – tome 1 : les échappées

De Garance Solveg aux Editions Ex Aequo

DSC_1192

Je remercie sincèrement l’autrice de m’avoir permis de découvrir le premier tome de sa saga, moi qui aime tant les histoires de femmes.

L’histoire : 

Maïdan et Alma sont deux sœurs vivant dans la pauvreté au sein d’une société patriarcale, elles vont tenter de prendre leur envol…

Mon avis : 

L’autrice nous emmène dans des contrées éloignées et imaginaires pour nous conter une histoire universelle de femmes soumises à la volonté des hommes éprises d’une envie de liberté, à travers la vie de deux sœurs. Alma et Maïdan ont grandi pendant une guerre civile, à la fin de celle-ci elles sont deux adolescentes, l’ainée Maïdan, ravissante jeune femme est en âge de se marier mais le choix de son père va attiser la colère de sa cadette et sa résignation . Pour autant porté par un fol espoir elle vont tenter de rejoindre la riche cité de Staven, où des industries américaines exploitent le pétrole et embauche à tour de bras ces petites mains. 

Dans cette cité, les deux jeunes femmes auront des aspirations différentes mais un seul but être elle-même! Cela les éloignera un temps mais leur amour sera le plus fort. Maïdan va se libérer de l’habit traditionnel dont le grand chapeau cachant leurs cheveux pour adopter un style résolument moderne qui ne manquera pas d’attiser un peu plus la haine des hommes  conservateurs mais lui permettra de se faire remarquer d’un homme. Quant à Alma c’est dans la danse qu’elle va trouver l’extase. 

Vivre seule sans mari, s’affranchir des règles pour être libre et autonome tel est leur rêve mais ce rêve gêne et les hommes du quartier ne l’entendent pas de cette oreille. Mené par Gunnar Haagert qui estime que la richesse du pétrole lui revient car il a était trouvé sur les terres de son clan dont le gouvernement les a spoliés et Seht, ancien chef rebelle devenu prêcheur, ils vont attiser la haine du quartier afin de se débarrasser de cette immigration qui leur vole les emplois dans les usines. Les femmes sont effet reconnues par les employeurs pour être plus dociles et minutieuses. 

De nombreux sujets sont abordés à travers le destin de ces deux sœurs et de ceux qui gravitent autour d’elles. La soumission des femmes, le mariage forcé, leur libération. Les femmes sont bien entendu au cœur de ce roman mais il aborde aussi la pauvreté de certaines communautés dépendantes de l’exploitation des richesses de leur pays par d’autres institutions. Un roman riche et intense porté par une plume fluide mais un petit bémol certaines expressions très modernes m’ont surprise dans ce contexte plus traditionnel. 

L’autrice a fait le choix de se libérer de la réalité pour porter un message universel et actuel, c’est  pour cela que ce livre vous fera penser à des faits réels, tel est sa richesse et sa justesse. La fin est bouleversante, intense et difficile, elle nous donne envie de découvrir la suite! Un très jolie découverte.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s