Mes Lectures

La race des orphelins

d’Oscar Lalo aux Éditions Belfond

CVT_La-race-des-orphelins_7943

Après avoir lu plusieurs retours unanimes, j’ai eu envie de découvrir ce roman. Je remercie les Éditions Belfond pour l’envoi de ce roman par le biais de Netgalley.

L’histoire : 

Hildegard Müller grâce à un scribe nous raconter sa vie surtout son origine! Celle dont l’Allemagne a honte, les Lebensborns…

Mon avis :

Hildegard Müller est née d’un secret mais surtout d’une volonté, la volonté de deux hommes, Hitler et Himmler à créer de parfaits représentants de la race Aryenne. Alors qu’ils s’évertuaient à détruire ceux qu’ils jugeaient inférieurs, ils ont créé des maternités pour repeupler l’Allemagne mais en façonnant ses enfants à leur image. Pas un seul Lebensborn mais plusieurs disséminés en Allemagne mais aussi en France, en Norvège, Belgique etc…   Des femmes spécialement sélectionnées pour être des mères fantômes, tout comme ces pères S.S. qui disparaissent une fois leur devoir accompli, pour ne laisser ensuite que d’adorables bambins qui bien entendu se devaient de répondre à toutes sortes de critères physiques sous peine d’être eux aussi anéantis…

Hildedegard Müller, elle a passé tous les critères et lorsque les Alliés débarquent ils vont trouver pas moins de 300 têtes blondes de moins de trois ans! Tous orphelins sans passé sans origines car toutes traces de ce projet ont été détruites, il ne retse que ces témoins gênants alors qu’ils devaint faire l’honneur de l’Allemagne, ils en seront l’abobinnation. Sous forme d’un journal écrit par un scribe nous découvrons une face cachée de l’Histoire car Hildedegard Müller est quasi illettrée. Hildedegard Müller remonte le fil de ses souvenirs pour comprendre et si possible retrouver ses origines comme certains en ont eu la chance. Aidée de son scribe qui fera en plus de cette retranscription des recherches mais aussi lui fera découvrir des textes comme celui de Kafka qui vont vibre en elle. De sa conception, que des suppositions mais de son enfance, elle est marquée par cette honte. D’autant que ces orphelins jugés parfaits à la base personnes n’en voudra. Élevés avec les enfants ayant survécus eux aux camps de la mort et ayant perdus leurs parents, ils ne pourront en être que l’ombre et pourtant eux aussi sont victimes. Elle grandira et comblera ce vide avec d’autres victimes de cette machine effroyable. Grandir sans passé, sans origines mais surtout avec cette étiquette sur le front, cette honte d’avoir été conçu en rappelant à tous ce passé qu’on voudrait effacer. Ecrire pour ne pas oublier, écrire pour faire savoir! 

Oscar Lalo nous offre sans conteste un roman marquant en se faisant le porte parole de tous ces orphelins, j’avais déjà entendu parlé des Lebensborns mais n’avait jamais lu sur le sujet et en savait vraiment peu. Grâce à Hildegard Müller, il nous dévoile ce pan méconnu de cette période noire. Une forme atypique, seulement une paragraphe par page, au gré des pensées d’Hildegard, ce roman se lit d’une seule traite et nous fait découvrir cette effroyable machination ayant crée la « race des orphelins ». Ce roman est vraiment bien traité et est riche en informations essentielles. 

Une lecture surprenante de par sa forme et dont le sujet ne doit être oublié et pourtant peu traité. Un roman à découvrir si le thème vous intéresse, j’ai cependant été dérangé par le parallèle fait avec la communauté juive mais cette réserve n’engage que moi. 

Un commentaire sur “La race des orphelins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s